Habit(u)er par TERRAIN DE JEUX

Exposition
du 11 au 22 septembre 2019

Galerie du CAUE de la Haute-Vienne
1 rue des allois 87000 LIMOGES

ENTRÉE LIBRE
du mercredi au samedi | 13h – 18h

VERNISSAGE
jeudi 12 septembre à 17h

  • Échanges entre les artistes et le public présent
  • Moment convivial autour d’un verre

Initié en partenariat avec le CAUE 87 et le FRAC-Artothèque du Limousin – Nouvelle Aquitaine, l’exposition « Habit(u)er » questionne l’habitat, le sentiment d’appartenance, les signes de reconnaissances et les rapports d’échelle. Autour de la thématique « Paysage : représentations et perceptions », chacun des trois artistes de TERRAIN DE JEUX nous propose une approche singulière grâce au dessin ou à la peinture. Une oeuvre de l’artiste Didier Marcel issue de la collection du FRAC-Artothèque vient compléter le dispositif artistique.

TERRAIN DE JEUX est une plateforme créée en 2018 autour du travail des artistes Jérôme Barbe, Franck Léonard et Fred Maillard. Plateforme plutôt que collectif, en ce sens qu’ils ne constituent pas un ensemble d’individus mutualisant un lieu ou des outils, mais un groupe se proposant d’organiser une série d’actions (rencontres, discussions, médiations, éditions, ateliers) autour d’une production artistique.

Jérôme Barbe, sous forme de dessin produits lors de déambulations, dans un processus quotidien de dessin en carnet, tente de défier l’habitude du regard pour mieux « habiter » le moment du dessin et élaborer un langage visuel fait de découvertes et de coïncidences.

Franck Léonard entend explorer le rapport d’échelle entre habitat et formes érigées dans le paysage rural, en prenant à témoin sa propre maison située en Creuse qu’il met en relation avec un arbre, un pylône à haute-tension, une éolienne… invitant à s’interroger sur la part de décision qui préside à la fabrication d’un espace en commun.

Fred Maillard propose une réflexion autour des enseignes et des signes qui se superposent aux formes de l’habitat. Il considère en peinture le rapport du paysage au langage en révélant, par effet de contraste et de collage, l’idéologie qui travaille le paysage.

L’approche de la réflexion « Habiter, habituer » est plurielle pour TERRAIN DE JEUX. Elle s’empare de territoires géographiques et d’écosystèmes différents, tout en renvoyant aux pratiques hétérogènes de chaque artiste. Les systèmes et les moyens de représentations sont au centre des préoccupations artistiques depuis la création de la plateforme. Ils viennent aujourd’hui, à l’occasion de cette exposition, résonner avec les différentes manières d’habiter un territoire et de normer ses images.


Mots clés :
X
//]]>