[ARTICLE] La réglementation énergétique et environnementale de demain

Les nouveaux standards du bâtiment

 

La réglementation thermique actuellement en vigueur (RT2012) a permis de généraliser les bâtiments basse consommation et de diviser par trois les consommations d’énergie des bâtiments neufs par rapport à la réglementation précédente.

La prochaine réglementation est issue de la loi de transition énergétique pour la croissance verte. Elle prévoit à l’horizon 2020 la généralisation des bâtiments à énergie positive (dits « BEPOS ») et le déploiement des bâtiments à faible empreinte carbone.

Afin de préparer cette future réglementation, une expérimentation nationale a débuté à l’automne 2016. Son but : tester sur le terrain l’adéquation entre niveau d’ambition environnementale, maîtrise des coûts de construction, capacité des entreprises et des équipementiers à satisfaire ces ambitions.

 

1er OBJECTIF : la promotion des bâtiments à énergie positive (« BEPOS »)

Ces bâtiments auront pour objectif de réduire la consommation d’énergie non renouvelable, ce qui implique de :

  • Améliorer les performances des enveloppes et des systèmes énergétiques pour réduire les besoins en énergie du bâtiment ;
  • Développer le recours aux énergies renouvelables dans le bâtiment et contribuer à l’évolution du mix énergétique.
  • Impliquer les territoires et favoriser les démarches mutualisées de manière à contribuer localement à la production d’énergies renouvelables.

 

2ème OBJECTIF : la promotion des bâtiments bas carbone

L’amélioration de la performance environnementale d’un bâtiment s’appuie sur différents indicateurs qui proposent de :

  • Réduire les émissions de gaz à effet de serre tout au long du cycle de vie du bâtiment ;
  • Évaluer l’empreinte carbone dès la construction d’un bâtiment ;
  • Valoriser les matériaux recyclables et l’économie circulaire.

 

Création du Label E+ C-

Afin de pouvoir évaluer l’expérimentation mise en place, un label déterminant différents niveaux de performance a été créé : le Label E+C-.

Il est composé d’un niveau énergie – évalué par l’indicateur « Bilan Bepos » qui possède 4 sous-niveaux -, et d’un niveau carbone – évalué par l’indicateur « Carbone » qui possède 2 sous-niveaux -.

C’est le maître d’ouvrage qui définira le couple d’indicateurs le plus adapté à son cas (en fonction de la typologie du bâtiment, de sa localisation, etc).

Les retours d’expériences permettront ainsi d’ajuster la future réglementation aux réalités du terrain.

 

Actualités liées :

ARTICLES :

"[COMMUNIQUÉ] : Rencontre Énergie + Carbone -" (le 06 juillet 2017)

+ D’INFOS & VIDÉOS :

Conférence "Objectif BEPOS 2018" - édition du 15 décembre 2016 :
conférence Objectif BEPOS 2018 - édition 2016
Vidéo - Partie I

Vidéo - Partie II

Support de présentation à télécharger