[SYNTHESE-VIDEO] Conférence multi-acteurs en Massif central – 2ème édition

Conférence en Massif central « Architectures – Paysages – Territoires » : La Reconquête des centres-bourgs

 

Le  1er décembre 2017, s’est tenue l’édition intitulée « La reconquête des centres-bourgs » de la Conférence multi-acteurs en Massif central « Architectures – Paysages – Territoires ». Mises en place dans le cadre de la convention entre le CGET et des CAUE en Massif central, ces rencontres annuelles regroupent le temps d’une journée les acteurs du cadre de vie et de l’aménagement pour échanger autour d’expériences, de pratiques et de démarches innovantes. 120 personnes étaient présentes pour assister à ce deuxième volet organisé à Decazeville.

 

La journée a permis d’entendre six projets mis en place sur le territoire du Massif central. Leur but commun : redynamiser le territoire dans le respect des spécificités de son environnement en matière d’architecture, de paysage, d’économie, de culture et de politique locale.

A travers la restitution de leurs expériences, les intervenants nous présentent ces contextes particuliers pour chaque territoire de projet, les démarches et réflexions poursuivies, ainsi que les conclusions et résultats obtenus dans le cadre des opérations menées.

 

CONFERENCE MULTI ACTEURS EN MASSIF CENTRAL

 

PREMIÈRE PARTIE : 
Outils de reconquête : Patrimoine, architecture et dispositifs participatifs

 

MONASTIER -10 ans d’architectures contemporaines pour faire revivre le centre ancien

Architectures contemporaines et centres anciens

Présentation de Caroline ENTRAYGUES, architecte-conseil, CAUE de Lozère

Une opération de reconquête de centre bourg en cinq étapes :

2010 – Réaménagement et extension de la mairie et de son espace public

2012 – Construction par Lozère Habitations de 6 logements sociaux à proximité immédiate de l’école

2015 – Construction par la commune d’un point multi-services rural et d’un logement locatif ainsi que l’aménagement de la place de l’Église Saint Sauveur

2016 – Création par la mairie d’un rucher d’entreprise dans un ancien hôtel

2017 – Lancement des études de requalification de la RD dans la traversée du bourg et création d’une commission Bourg-centre au sein de la nouvelle commune.

 

 

INTEGRATION PAYSAGERE D’UN BATIMENT INDUSTRIEL DANS UN MILIEU RURALLaboratoire Nutergia – un campus inspiré par la nature

Présentation de Jean François Casadepax et Jean Sébastien Ceres, Architectes

Le territoire aveyronnais présente une importante dynamique industrielle fortement soutenue dans l’Ouest Aveyron par l’État. La mise en place d’une procédure de concours de maîtrise d’œuvre est apparue comme une solution pertinente pour faire évoluer le contexte de zone d’activités vers celui de campus en cohérence avec le site d’implantation (situé en Zone d’Aménagement Concertée (ZAC) en secteur rural), et avec la spécificité de l’entreprise Nutergia, spécialisée dans la micronutrition.

Les architectes lauréats présentent le futur campus et bâtiment de production de Nutergia à 500m du village de Gelles (Commune de Causse et Diège (12)). Ce projet de 7500 m2 en cours de réalisation doit préserver les lieux par le respect de l’environnement agricole et minimiser l’impact sur le paysage.

 

 

PNR GRANDS CAUSSES -L’attractivité territoriale et les nouveaux arrivants ATTRACTIVITÉ, quels enjeux POUR LES NOUVEAUX ARRIVANTS

Présentation d’Arnaud BOUDOU, chef de projet SCoT, PNR des Grands-Causses

L’attractivité territoriale et les nouveaux arrivants constituent aujourd’hui un enjeu majeur des politiques territoriales dans les espaces ruraux. En effet, reflet de l’importance des mobilités résidentielles en France, et facteur de recompositions sociodémographiques souvent profondes dans les espaces ruraux, l’installation de nouvelles populations interpelle l’action locale à différentes échelles.

Dans le cadre des études menées auprès d’un panel de nouveaux arrivants du sud-Aveyron, par le Parc Régional des Grands Causses avec les étudiants de l’université de Toulouse Jean Jaurès (L3 APTER), des figures emblématiques, qui illustrent des comportements récurrents dans la manière d’habiter et de vivre le territoire. L’étude, focalisée sur les profils et les attentes des néo-habitants, révèle notamment que la qualité des paysages joue un rôle important dans l’attractivité de ce territoire.

Ces travaux ont permis d’identifier les attentes de cette population hétérogène, et donc de mettre en place des actions innovantes pour favoriser l’attractivité. Le Parc est essentiellement rural avec par endroit des densités de population parmi les plus faibles de France. Les conclusions servent à déduire les enjeux du territoire et orientent les futures politiques d’aménagement et de logement.

 

 

DEUXIÈME PARTIE : 
Quatre projets de centre-bourgs

 

 

Revitalisation du centre-bourg et développement de territoire à Largentière

Présentation de Fabrice DI RUSSO, Directeur du C.A.U.E. de l’Ardèche

Le projet de revitalisation porté par l’intercommunalité Val de Ligne, et par sa commune-centre, repose sur la complémentarité des échelles d’actions, avec une politique communautaire qui donne de la perspective aux efforts déployés sur le cœur historique du bourg-centre de Largentière.

L’accroissement de l’attractivité du territoire d’une part et le maintien de la fonction de centralité du bourg d’autre part, sont les principes centraux du projet.

Les actions des deux collectivités ont en commun de s’appuyer sur les mêmes leviers : la rénovation du cadre de vie, la mise en valeur du patrimoine local, la dynamisation du tissu économique et culturel. Elles se déclinent sur des thématiques très connectées entre elles : habitat, espaces publics, commerces, tourisme… Il s’agit avant tout de créer les conditions du changement, mais aussi de stimuler les initiatives locales, publiques comme privées.

 

decazeville

La centralité : un levier de dynamique territoriale pour Decazeville

Opération de revitalisation du centre bourg de Decazeville

Présentation de M. CANIZARES, architecte lauréat du Concours, agence Dessein de Ville ; M. GINESTE, chargé de l’urbanisme – Decazeville Communauté.

La commune de Decazeville, en perte de population constante voit son centre-ville se vider et se paupériser au profit de zones périphériques plus pavillonnaires. Le bâti insuffisamment entretenu et le phénomène de vacance génèrent une impression de désaffection et d’abandon. Ce secteur, autrefois très animé, enregistre une déprise démographique et économique, certes réelle, mais surtout très apparente. Face à ce constat, la Ville et la Communauté ont souhaité réagir conjointement et relever les défis de la centralité. Le projet de revitalisation est principalement axé sur « l’attractivité du territoire pour travailler, consommer et habiter en centre-ville ». L’objectif est d’engager une restructuration urbaine de long terme et de conforter Decazeville dans ses rôles de polarisation du territoire.

Dans le cadre de la restructuration urbaine, un concours d’urbanisme et d’architecture a été organisé sur la base de deux composantes :

  • Un projet urbain global : le centre-bourg et ses coutures avec les autres secteurs de la ville, logique de plan guide (sur 40 hectares)
  • Un projet d’aménagement opérationnel pour le centre bourg et sa liaison immédiate avec la nouvelle zone du centre. Deux polarités fortes à réunir pour un coeur de ville équilibré, fonctionnel et attractif.

L’action publique, ciblée sur un secteur volontairement restreint (5 hectares), permettra une action « coup de poing » significative, génératrice d’initiatives privées et d’une véritable dynamique de territoire.

Un projet de démolition va permettre d’aménager un accès entre la ville haute et la basse. Louis Canizares, architecte, présente ce projet et les améliorations qu’il apportera au fonctionnement de la ville.

 

Revitalisation du centre-bourg de Saint-FlourSaint-Flour – « redynamiser les commerces dans les petites et moyennes villes »

« Composer avec l’existant pour définir une stratégie territoriale et redynamiser tout un territoire ».

Présentation de Mme. VICARD, adjointe au Maire de Saint-Flour et Mme. BADUEL, manager centre-bourg de Saint-Flour Communauté

La stratégie de redynamisation du centre ancien de Saint-Flour repose sur la nécessite d’actionner tous les leviers possibles pour une requalification urbaine de qualité en adéquation avec les besoins et les habitudes de vie des habitants. Il s’agit d’une démarche transversale qui s’inscrit dans un projet de développement global du territoire, la ville irrigant un large bassin de vie. L’objectif est de traiter de manière concomitante les volets de l’habitat, de l’aménagement urbain, du développement économique, de la cohésion sociale et du développement durable. Pour cela, une gouvernance participative a été mise en place afin de définir les grandes orientations et de prioriser les actions. La plus-value du projet « Saint-Flour, un centre-bourg à partager » réside donc dans sa transversalité et sa capacité à associer les partenaires plurisectoriels, à une équipe d’élus mobilisés autour de ces sujets.

 

Revitalisation de Saint Eloy-les-minesRevitalisation du bourg de l’ancienne ville minière de ST-ELOY LES MINES

Présentation de Lionel FAVIER, architecte-conseil, CAUE du Puy de Dôme

La stratégie de revitalisation du bourg de l’ancienne ville minière de ST-ELOY LES MINES s’est appuyée sur un diagnostic de territoire préétabli dans le cadre de son plan d’urbanisme, et a permis de lancer un ambitieux programme transversal sur le grand territoire d’influence de la ville.

L’espace public (requalification massive), l’habitat (PLH, OPAH et THIRORI, construction de logements sociaux), l’économie (petits commerces marché, industrie, services..), sont les champs d’action prioritaires. Les premiers bénéfices apparaissent dans le bourg et à l’échelle du grand territoire.